mardi 13 juin 2017

Josée, le vélo

Quand Josée avoue avoir un faible pour le Tour de France
on la croit volontiers
en entendant l'histoire de sa vie.
C'est l'amour du vélo
qui l'a amenée à parcourir la France
pour la première fois.
Sauf que son tour de France
elle se l'est dessinée elle-même
mais bel et bien
à vélo.
Deux belles jambes et la même langue que les Français
peuvent-ils permettre à une Québécoise
de se sentir bien
dans l'hexagone?
Il y a eu quand même des chocs culturels...
Voir les Français se coller les melons sous le nez
pour savoir s'ils sont mûrs
ou tâter le camembert
pour à peu près la même raison
ça
c'était too much
pour Josée.
"Too much", ça aussi c'est trop pour elle!
Ecoutez-la, en deux minutes, faire la tour de sa vie
de ses convictions
en cliquant ici
et entendez
une autre histoire de vélo
dans le Francosphère de la semaine
dans laquelle cet "aller simple" est diffusé
"La foi du charbonnier" (si si ça parle de vélo!!!)
c'est à écouter .
D'ici que Josée aille faire le tour d'Afrique à vélo
après avoir écouté l'émission
il n'y a qu'un pas...
On vous tient informés!
Photographie © Anne Bonneau

mardi 9 mai 2017

Starck and Sons, la fierté

C'est une boutique-atelier au fond de la cour
d'une avenue chic.
Pas de vitrine.
Un ronronnement
quand je m'approche de la porte griffée d'une sonnette.
Celui d'un aspirateur.
J'y vais à une heure indécente.
Celle où Nito, Charles, son père et les autres
sont encore dans les brumes.
Le brouillard du fer à repasser à vapeur.
Très vite le fil de l'aspirateur est enroulé sous mes pieds
celui de l'histoire de cette auguste maison
et de ses non moins augustes clients - devrais-je dire patients?-
se déroule
au gré
des coupes
des points
des souffles retenus
et des minuscules confidences
qui se donnent
à vous.
Il est question de vert
de verts
de vers aussi.
Ecoutez, c'est ici
et c'est bref.
Ecoutez dans le Francosphère
"Sexe, drogue et caramboles"
comme ce portrait rime bien
avec des propos aux antipodes... c'est !
Photographie © Anne Bonneau

mardi 2 mai 2017

Torunn, la ligne

Quand vous rencontrez Torunn
la première chose que vous faites
vous vous redressez.
Torunn se tient super droite.
Et quand vous parlez avec Torunn
vous comprenez très vite
que sa droiture
n'est pas
une posture.
Sa ligne de vie
sa ligne directrice
même si elle a la couleur de ses yeux
est de celles qui filent droit
même si son côté artistique lui donne des envolées belles.
Torunn est Norvégienne
et là, elle est pile à l'équilibre de vie
trente ans là-bas
trente ans ici.
Et pourtant
l'équilibre a du mal à se trouver
dans certains domaines.
Ecoutez-la, en deux minutes (deux minutes pour une vie, quelle cruauté!)
en cliquant ici
Et entendez l'écho de son regard
sur l'artiste Soly Cissé
dans Francosphère "Ces arts de Cissé", en cliquant
Photographie © Anne Bonneau

mercredi 12 avril 2017

Marielle, la drague

Au Moyen-âge
Marielle aurait pu être
une troubadour
récitant pastourelle
ou s'en entendant conter.
Mais voilà
comme vous et moi
Marielle est de ce siècle
ou au pire du XXème.
Donc
elle conte
elle joue
enfin bref, elle est genre intermittente
et se pique des mots
en rapport
à ce qu'on appelle ici-bas
la drague.
Et pour parfaire son lexique
elle file à l'ouest
du grand continent.
Ecoutez-la se régaler de Camfranglais
c'est deux minutes de bonheur sur les planches
ça s'écoute ici.
Et c'est à entendre aussi dans le Francosphère
"Cristal Dewaere", en cliquant .
Photographie © Anne Bonneau

mardi 11 avril 2017

Miss Tic, les murs

Miss Tic n'est pas du genre à peindre à l’extincteur
- si si ça se fait
ça fait plus vite-et-plus-beau/grand
qu'à la bombe
quand on peint sur les murs-
et attention ne dites-pas d'elle
qu'elle est une graffeuse
parce que ça
c'est pas un mot.
Bon.
Miss Tic est une artiste
pocheuse?
Oula, non, ça c'est pas un mot non plus.
Sans rire
elle peint des scènes
au pochoir
et les donne
à qui sait les voir.
pas des formats géants à l'extincteur
des mots menus
et des silhouette graciles
au creux des murs.
Ecoutez-la, en deux minutes, en cliquant ici.

lundi 10 avril 2017

Julio, le patrimoine

Qu'est ce qu'on connait, nous, du Pérou?
Les altitudes
la faune et la flore
la musique
et encore
trois notes de flûte et basta.
Quand Julio a décidé de quitter
son Pérou natal
il n 'en connaissait peut-être pas plus de la France.
Mais il a bien vite adopté
un épicurisme qu'il a su trouver
et qu'il aime aujourd'hui partager.
le goût des bonnes
et
belles
choses.
Même s'il trouvait ça dingue au début
l'obsession des Français
pour le patrimoine
et autre lubies.
Mortifères?
Ecoutez-le en deux minutes, en cliquant ici
Vous pouvez aussi l'entendre dans Francosphère
"La francophonie, toute une histroire" en cliquant .
Photographie © Anne Bonneau

vendredi 7 avril 2017

Qlote, le graf'

Elle est trop fraîche Qlote.
Longtemps que je l'avais repérée
dans mes trajets quotidiens
sa petite culotte en pied de nez
face aux baveux arrogants.
Quand j'ai eu la chance de lui être présentée
on s'est retrouvées au pied du mur
au pied d'un mur trop tentant
nickel chrome
tout frais refait
dépollué de la veille on dirait.
C'était un monument
genre classé
et j'ai vu ses yeux qui brillaient d'un coup
et s'éteignaient illico
"Peindre là-dessus? (joie) dès demain matin il serait effacé! (forget it)"
Mais en fait je la cherchais pour son nom
nom commun, féminin, singulier.
Elle a rien de commun
féminine et singulière, oui.
Ecoutez-la en deux minutes en cliquant ici
ou dans l'émission Francosphère "Rauque N'Roll" en cliquant .
Photographie © Anne Bonneau